Adapter ce système à d'autres jeux...

Le Système Choix & Destin peut, il me semble, être adapté à un grand nombre de jeux. Ce peut être là un bon moyen de simplifier quelques "usines à gaz" et rendre vos partie plus fluides.

Pour cela, il "suffit" de remplacer les différents points de caractéristiques et de compétences par un nombre de Points Modificateurs (PM), en respectant l'équilibre initial voulu par les auteurs de votre jeu (avec un minimum de réflexion ce doit être faisable).


I - Combien de PM maximum pour chaque attribut (caractéristiques, compétences, etc.) ?

- Si votre jeu implique des tests sous un seul attribut, le nombre de PM pour chaque attribut sera limitée à 12 PM.

- Si au contraire le jeu implique des tests sous une combinaison du type Caractéristique + Compétences, vous avez plusieurs possibilités :

a) vous limitez les deux à 12 PM et réalisez les tests sous une moyenne des deux.

b) vous limitez les deux à 6 PM et réalisez les tests sous la somme des deux.


II - Combien de PM allouer à chaque attribut à la création du personnage ?

Amis des mathématiques tardives bonsoir...

Exemple 1 : Adaptation de INS/MS Génération Perdue

* La première question à se poser est : Dans le système initial, quelle est la valeur maximale de chaque attribut ? (VMax)

* La deuxième question à se poser est : Dans le système initial, quelle est la somme des valeurs maximales de l'ensemble des attributs ? (SMax)

Dans INS/MV Génération Perdue, un personnage à 5 caractéristiques (Force, Volonté, Agillité, Perception, Apparence) qui peuvent monter jusqu'à 5 chacune, et 2 jauges (PV et PP) calculées à partir des caractéristiques.

On a donc VMax = 5 et SMax = 5x5 = 25


* La troisième question à se poser est : Toujours dans le système initial, à la création du personnage, quelle valeur puis-je allouer à chaque attribut ? (VCrea)

* La quatrième question à se poser est : Encore dans le système initial, à la création du personnage, quelle est la somme des valeurs que je peux allouer à l'ensemble des attributs ? (SCrea)

Dans INS/MV Génération Perdue, un personnage à 1 caractéristique à 4 (au choix) appelée caractéristique haute, une a 2 (au choix aussi) appelée caractéristique basse, et les 3 restante à 3 chacune.

On a donc VCrea = 2 à 4 et SCrea = 4+2+3+3+3 = 15


* La cinquième question à se poser est : Mais quel est donc le ratio entre les valeurs maximales et les valeurs à la création ? (RV & RS)

Dans INS/MV Génération Perdue :

SMax = 25 et SCrea = 15 ==> RS = 3/5

VMax = 5 et VCrea = 2 à 4 ==> RV = 4/5, 3/5, et 2/5


* La sixième question à se poser est : Et en PM ça donne quoi ?

Dans INS/MV Génération Perdue :

SMax = 5x12 = 60 et SCrea = RSx12 = 3/5x60 = 36 PM

VMax = 12 (ou 6, c'est selon mais prenons 12) et VCrea = RVx12 soit :

Caractéristique haute = 4/5x12 = 9,6 (10)

Caractéristique basse = 2/5x12 = 4,8 (5)

Autres caractéristiques, 3/5x12 = 7,2 (7)

On vérifie : 3x7 + 5 + 10 = 36 on est bons !


Cela peut paraître un peu long comme ça, mais en procédant ainsi, vous adaptez C&D à votre jeu sans rompre l'équilibre voulu par le(s) créateur(s).

Et puis quand vous l'avez fait une fois pour un jeu, eh ben ce n'est plus à faire !

J'ai choisi pour cette démonstration un exemple très simple. D'autres jeux présentent des systèmes de création de personnages et de détermination des attributs beaucoup plus complexes... J'en ai bien conscience.


Exemple 2 : Adaptation de C&D sur Warhammer 1ère édition :

Pour cette démonstration, je choisi un Humain.

Dans Warhammer, les valeurs des attributs ne se voient pas allouer X points, mais sont tirées au sort avec différents dés, on va donc procéder cette fois-ci en déterminant VMax et Vmin pour chaque attribut. ensuite, ce ne sont que des produits en croix, et pour finir, on fait tirer une carte parmi celles correspondantes en valeur :

Destin : 1D3+1 => VMax = 4 & Vmin = 2 => PMMax = 12 & PMmin = 6

M : 1D3+2 => VMax = 5 & Vmin = 3 => PMMax = 12 & PMmin = 7

CC : 2D10+20 => VMax = 40 & Vmin = 22 => PMMax = 12 & PMmin = 7

CT : 2D10+20 => VMax = 40 & Vmin = 22 => PMMax = 12 & PMmin = 7

F : 1D3+1 => VMax = 4 & Vmin = 2 => PMMax = 12 & PMmin = 6

E : 1D3+1 => VMax = 4 & Vmin = 2 => PMMax = 12 & PMmin = 6

B : 1D3+4 => VMax = 7 & Vmin = 4 => PMMax = 12 & PMmin = 7

I : 2D10+20 => VMax = 40 & Vmin = 22 => PMMax = 12 & PMmin = 7

A : 1

Dex : 2D10+20 => VMax = 40 & Vmin = 22 => PMMax = 12 & PMmin = 7

Cd : 2D10+20 => VMax = 40 & Vmin = 22 => PMMax = 12 & PMmin = 7

Int : 2D10+20 => VMax = 40 & Vmin = 22 => PMMax = 12 & PMmin = 7

Cl : 2D10+20 => VMax = 40 & Vmin = 22 => PMMax = 12 & PMmin = 7

FM : 2D10+20 => VMax = 40 & Vmin = 22 => PMMax = 12 & PMmin = 7

Soc : 2D10+20 => VMax = 40 & Vmin = 22 => PMMax = 12 & PMmin = 7


III - Et si je veux que le jeu soit plus facile ou à l'inverse plus difficile ?

Il suffit d'adapter le ratio et refaire la dernière phase de calcul.

INS/MV plus difficile

Appliquons un ratio RS inférieur, par exemple RS = 2/5

SMax = 5x12 = 60 et SCrea = RSx12 = 2/5x60 = 24 PM

Attribuons les valeurs aux caractéristiques :

Caractéristique haute = 7

Caractéristique basse = 2

Autres caractéristiques = 5

On vérifie : 3x5 + 2 + 7 = 24 on est hachement bons !

INS/MV plus facile

Appliquons un ratio RS suppérieur, par exemple RS = 3/4

SMax = 5x12 = 60 et SCrea = RSx12 = 3/4x60 = 45 PM

Attribuons les valeurs aux caractéristiques :

Caractéristique haute = 10

Caractéristique basse = 8

Autres caractéristiques = 9

On vérifie : 3x9 + 8 + 10 = 45 on est trop forts !

N.B. : La vérification s'impose pour s'assurer que SCréa égale bien la somme des VCréa. (on ne sait jamais, sur un coup de fatigue...)