Choix & Destin : Réaliser un Tirage

L’idée est que face à un défi, un personnage fait des Choix qui supposent plus on moins d’engagement de sa part. Néanmoins, le Destin, quel que soit son engagement, peut choisir de lui sourire ou de lui tourner le dos.


I. Détermination de la Caractéristique testée

Face à une situation nécessitant un Tirage, il appartient au Maître et aux Joueurs de déterminer ensemble quelle Caractéristique va être utilisée.


II. Niveau de difficulté

Le Niveau de difficulté du Tirage de Basique à Héroïque est déterminé par le Maître en fonction des circonstances de l’action.



III. Points Modificateurs

Les différentes caractéristiques du personnage sont caractérisés par un nombre de Points Modificateurs (PM), notés "Modif" sur la Fiche de Personnage.

Le personnage peut au cours de sa progression se voir affecter des PM à chaque caractéristique afin d’influer sur les probabilités de réussite du Tirage.

Le nombre de PM pour chaque caractéristique est limité à 9.

Ces PM correspondent au nombre qui sera ajouté à la valeur de la carte choisie par le joueur (le Choix), pour définir sa réussite ou son échec au Tirage.

Le niveau de réussite sera donc calculé avec la formule suivante :

Valeur de la ou des cartes "Choix" + PM - VS - Valeur de la carte "Destin" + Niveau de difficulté


IV. Pioche, Main et Défausse

A chaque nouvelle action, caractérisée par un Tirage, le Joueur tire préalablement une carte de sa Pioche et la place dans sa Main, en plus des 3 qui s’y trouvent déjà. Un joueur ne peut pas avoir moins de 3 cartes dans sa Main.

Une fois le Tirage réalisé, chacun récupère sa carte jouée et la place dans sa pile de Défausse.

Lors des Situations Critiques, le MJ procède de même en mettant dans sa Défausse les cartes Destin déjà tirées.

Quand la Pioche d’un joueur est vide, celui-ci reprend sa Défausse et sa Main, il les mélange, remet toutes ces cartes dans sa Pioche, puis tire 3 nouvelles cartes.

Le MJ qui n’a plus de Pioche reprend l’ensemble des cartes d’Arcanes Majeures et les remet dans le talon après les avoir mélangées.

Après chaque tirage hors des Phases Critiques, ou en fin de Phase Critique, le MJ reprend l’ensemble des cartes d’Arcanes Majeures et les remet dans le talon, soigneusement mélangées.

Les joueurs font de même avec leurs cartes uniquement lorsqu'ils n'ont plus de carte dans leur pioche.


V. Phase de choix et d’entraide

Le joueur effectuant le Tirage choisit une carte de sa Main qu’il met en Jeu.

C’est le Choix.

Lors d’un Tirage jugé crucial par les joueurs, chaque joueur peut Prêter main forte au joueur effectuant le Tirage en lui prêtant une carte de sa main. Ces cartes viennent alors s’ajouter à la carte Choix jouée par le joueur effectuant le Tirage. Cette Entraide se fait avant la Phase de Destin.


VI. Phase de Destin

Le MJ tend le Talon d’Arcanes Majeures au Joueur qui tire une carte.

-Si cette carte est inférieure ou égale à l’Arcane Mineure choisie par le Joueur, l’action est réussie.

-Si cette carte est supérieure à l’Arcane Mineure choisie, l’action est manquée.

Ceci en tenant compte des PM et du Niveau de difficulté (voir formule plus haut).

C’est le Destin.


VII. Tirages de cartes spéciales

- Tirer l’Arcane sans nombre, Le Mat, oblige à retirer.

- Tirer l’Arcane XXI, Le Monde, indique une réussite critique quelle que soit la carte choisie par le joueur.

- Tirer l’Arcane XV, Le Diable, indique un échec critique quelle que soit la carte choisie par le joueur.


VIII. Les combats et oppositions

Lorsque deux joueurs veulent s'opposer, ils choisissent chacun une carte de leur main et la plus haute valeur carte+PM l'emporte.

Lorsqu'un joueur s'oppose à un PNJ, comme dans un combat notamment, il serait injuste que le Joueur soit défavorisé avec ses 14 cartes face aux 22 du Destin. Afin donc de ne pas trop défavoriser le Joueur, le MJ retire du talon les arcanes supérieures à 14. Ou alors, plus simple encore, le MJ réalise ce tirage avec une pioche de 14 cartes réservée à ces situations. Il n'y a donc pas de tirage critique possible dans ces phases.