Les voies

Les voies sont les différentes manières de vivre disponibles pour votre personnage. Divisées en trois grandes catégories combattants, survivants et sages, elles déterminent une part de vos compétences et caractéristiques de base. A noter que tous les peuples n’ont pas accès à toutes les voies.

Combattant :

-les guerriers aigles : les guerriers aigles sont des spécialistes du combat avec arme et bouclier, se trouvant souvent en première ligne ils sont les guerriers de métier les plus communs.

-les guerriers jaguars : les guerriers jaguars sont des spécialistes de la traque et de la capture de proies tant humaines qu’animales. Ils sont autant à l’aise avec les armes à distance qu’au corps à corps.

-les guerriers serpents : les guerriers serpents sont des combattants à distance spécialisés dans les attaques discrètes et les embuscades. Ils n’hésitent pas à faire usage de poisons pour augmenter leur efficacité.

-les guerriers aras : les guerriers aras sont des combattants cherchant avant tout la gloire et le spectaculaire. Privilégiant souvent le combat sans armure avec deux armes ou une arme à deux mains, ces guerriers souvent arrogants sont souvent dépréciés par les autres.

-les guerriers coyotes : ils sont spécialisés dans tout acte que les autres guerriers jugeraient particulièrement déshonorant. Ne cherchant pas à faire de prisonniers, ils adorent semer le chaos en s’attaquant aux villages non défendus, caravanes mal protégées, et s’adonnant au pillage et en incendiant les réserves de vivres et d’armes et mêmes parfois les temples.

Survivants :

-les exilés : derrière ce terme générique se cache tout un ensemble de personnes vivant en marge de la société comme des déserteurs, chasseurs, pilleurs de tombes, voleurs etc… ces personnes ont souvent en commun la capacité d’utiliser toutes leurs compétences pour survivre quitte à s’approprier ce qui ne leur appartient pas.

-les vagabonds : les vagabonds sont des voyageurs. Souvent artistes ou conteurs, parfois espions, ils vont de village en village troquant leurs performances contre de quoi survivre.

-les waykuals : à l’origine les waykuals sont des naybals c’est-à-dire des personnes se transformant la nuit en animal sans qu’ils en aient forcément conscience. Grâce à un certain entrainement, les waykuals ont pu maitriser cette part animale et sont devenus capables de se transformer en une créature mi-homme mi-animal. Ils doivent cependant le plus souvent vivre en marge de la société car si leur secret était découvert cela pourrait parfois signifier leur arrêt de mort.

Sages :

-les prêtres : les prêtres ont appris suite à une longue éducation à utiliser les pouvoirs que leurs confèrent les dieux en échange de sacrifices réguliers. Si certains prêtres honorent l’ensemble des patchamas, d’autres se sont spécialisés dans le culte d’une divinité, leur dieu leur accordant alors des pouvoirs uniques.

-les diplomates : derrière ce terme se cache tout un ensemble de réalités membre de la noblesse, riches marchands, espions etc… quoiqu’il en soit les diplomates sont des personnes ayant reçu une éducation particulièrement poussée et ayant de grandes capacités à la négociation ce qui leur permet bien souvent de contourner le danger.

-les wadus : les wadus sont les hommes et femmes ayant signé un pacte avec un awxikan. Ils disposent ainsi de grands pouvoirs sur l’esprit des personnes et animaux mais doivent puiser dans leur propre essence vitale pour les utiliser. Considérés comme une grande hérésie par les prêtres, le seul moyen pour eux de regagner de l’énergie vitale est d’effectuer des sacrifices à l’awxikan qui est en eux.

-chaman : Si les chamans devaient être à l’origine les descendants des premiers prêtres, ils sont aujourd’hui bien distincts de ces derniers. Vivant généralement à l’écart de la civilisation ou prenant la place des prêtres dans certaines communautés oxotllis ou cutchakans, les chamans ont non seulement pour rôle de nourrir les dieux, mais essayent aussi d’interpréter l’avenir et la volonté des dieux et esprits par le biais de l’astronomie et de transes permises par le chant et la consommation de certaines substances. Très connus pour leur capacité à fabriquer des remèdes ou poisons puissants, leur capacité à lire l’avenir avec plus ou moins de clarté et d’efficacité leur permet toutefois d’attirer l’attention de certains grands souverains.