Addendum - Comment jouer un Chasseur ?

Concrètement, les Chasseurs, de façon archétypales, peuvent être considérés comme des Loyaux-Bons, en terme d'alignement. Toutefois, il faut garder à l'esprit que le spectre de cet alignement va de l'humble prêtre de paroisse, comme l'est Frère Athelstan, à l'Inquisition façon Théo de Silverberg, et que dans une même situation, deux Chasseurs peuvent réagir de façon très différente. Certains sont de pures feignasses qui glandent dans les Enclaves en attendant qu'un Contrat sympa soit placardé, tandis que d'autres sont des boulimiques de travail et ne parviennent à tenir en place, voyageant d'Enclaves en Enclaves. Enfin, certains cherchent à aider le plus possible les différentes communautés et deviennent, le temps de quelques mois, des agriculteurs, des policiers, des professeurs, etc...

Ce qui va suivre est valable et canon pour chacune des races jouables dans Hunter, mais il faut prendre en compte que ce qui est présenté est un archétype, agrémenté d'un exemple à chaque fois et il est tout à fait possible de dériver grandement de ce qui est indiqué ici. Chacune de ces présentations sera rédigée ainsi :
- Idéologie/Politique
- Religion
- Sexualité
- Autre (si besoin)

Humains
- Idéologie/Politique : Nous allons commencer par les deux principales Factions politiques, à savoir la Nouvelle-République et l'Empire. La Nouvelle-République enseigne à ses concitoyens une certaine xénophobie/racisme d'Etat, au sens propre du terme : les Monstres sont... Des monstres et l'être humain leur est supérieur en tout point. Un Chasseur Humain venant de cette zone géographique aura ainsi plus du mal à accepter un Contrat nécessitant d'aider un Monstre. L'Empire, de l'autre côté, enseigne que l'entente cordiale entre Monstres et Humains est possible et qu'il faut l'encourager au maximum. Ironiquement, cela change quand on tombe face à un Ettin ou des Trolls... Quoi qu'il en soit, un Chasseur ayant été élevé dans l'Empire va peut-être avoir plus de facilité à créer de bonnes relations entre les différentes races. Dans les autres zones géographiques, cela dépend des personnes.
- Religion : La grande majorité des Humains révère la Lumière, sous la houlette de l'Ordre du Temple. Cela offre une source de réconfort bienvenu. Même s'ils n'ont pas l'occasion d'assister à tous les offices, nombre d'entre eux prient au moins une fois par jour, ne serait-ce que pour demander la Lumière de les garder en vie un jour de plus. Il existe aussi des athée, des non-croyants, des non-pratiquants et, si l'Ordre du Temple est la religion officielle, il est possible de prier d'autres déités ou concepts, au bon vouloir des personnes.
- Sexualité : Il n'y a guère de tabous, sinon la nécrophilie, la zoophilie, la pédophilie ou l'inceste, bien que l'homosexualité soit moins appréciée dans les territoires de la Nouvelle-République : en effet, l'Humanité a souffert durant la Grande Guerre et le besoin de repopulation se fait toujours sentir dans certaines zones géographiques. Enfin, xénophobie d'Etat oblige, les relations mixtes (Humains/Monstres) sont illégales et interdites, et les contrevenants risquent, au mieux, l'exil, sinon la mort. L'Empire, quant à lui, autorise les relations mixtes et n'est guère regardant sur l'homosexualité, bien que certaines zones rurales continuent de voir cela d'un mauvais œil.
Mais en soit, les Chasseurs n'en n'ont réellement cure, les principaux tabous exceptés, et comme le disait Huan Gouyen, l'une des Chasseresses Originelles, en son temps : "Nous faisons face à nombre d'horreurs, jour après jour. Et pour quoi ? Pour nous faire traiter d'assassins. De meurtriers. De psychopathes. De monstres. Alors, croyez-moi, si une de mes compagnes de traque ressent le besoin de foutre sa tête entre les cuisses d'une autre femme pour se relaxer, qui suis-je pour la juger ?"

Exemple : Beaumont le Noir est un Chasseur originaire du continent africain. Ayant vu, dans sa jeunesse, que les Monstres étaient capables de bons comme de mauvais actes, à l'instar des Humains, il considère qu'en partant de ce principe-là, une cohabitation relativement cordiale est possible. S'il révère la Lumière, il continue de vouer un culte aux esprits des ancêtres, en accord avec les traditions de son village natal. Enfin, il est joyeusement marié à Awa, sa tendre épouse qui éduque leurs enfants à Walhalla en son absence.

Dunpeals 
- Idéologie/Politique : Rares sont les Dunpeals qui ont une véritable opinion à ce sujet, du moins au départ. La majorité de ceux qui peuvent se permettre d'avoir un poste politique vivent dans l'Empire, les autres vivent généralement avec leurs parents Vampires et représentent ces derniers en cas de besoin. En raison de leur psyché généralement instable, ceux qui deviennent des Chasseurs ne se préoccupent guère de politique ou d'idéologie, à moins que cela ne les concerne directement.
- Religion : Fait étrange, ils sont nombreux à se tourner vers la Lumière, généralement encouragés par leurs parents Humains en ce sens. Ils trouve dans la religion un certain réconfort, l'illusion que d'une façon ou d'une autre, il existe quelque-chose qui les soutient.
- Sexualité : La sexualité des Dunpeals est assez sujette à caution, par manque général de renseignements. Ils sont ceci dit assez proches des Humains : hétérosexualité & homosexualité sont des concepts qu'ils appréhendent aisément. Toutefois, étant tous stériles, le concept de "fonder une famille" est assez peu répandu chez eux, y compris pour les Chasseurs, et les rares qui s'y risquent adoptent généralement à contre-cœur, ne souhaitant supporter d'avoir à possiblement enterrer leurs descendants.
- Autre : Les Dunpeals étant généralement des boules de nerfs à l'état pur, ils se focalisent généralement sur un objet ou une personne qui parvient, d'une façon ou d'une autre, à leur faire garder leur calme. Cela peut être n'importe-quoi, et les Dunpeals étant naturellement résistants aux drogues (en réalité, à la dépendance qu'elles engendrent), il n'est pas rare de voir des Dunpeals Chasseurs se rouler des joints de cannabis pour se détendre.

Exemple : D est un Dunpeal calme et froid. Selon lui, Monstres et Humains peuvent vivre ensemble, en paix. Pour autant, il considère que les Vampires, Primordiaux comme Renaissants, ont fait leur temps et il profite de chaque occasion donnée pour tenter de réduire un peu plus leur nombre. Il n'a aucune foi réelle, ayant dans sa longue vie constaté de visu l'absence de déité quelconque, et n'a aucun intérêt pour le sexe. L'objet auquel il tient le plus est son médaillon, hérité de sa mère, sur lequel sont basés les médaillons des Chasseurs.

Lycans 
- Idéologie/Politique : Les Lycans vivent généralement en meute, sous la férule d'un mâle ou d'une femelle Alpha. Au sein d'un groupe de Chasseurs, ils n'hésitent pas à reproduire ce schéma de pensée et suivent généralement les décisions de celui ou celle qu'ils considèrent comme Alpha, quand ce rôle ne leur est pas échu. En plus de cela, les rapports entre Lycans sont placés sous le signe de la force, et il n'est pas rare de voir les plus jeunes bander les muscles lors d'une conversation afin de paraître plus imposant. Enfin, jusqu'à ce qu'un Lycan plus âgé calme leurs ardeurs d'un grondement menaçant... Comme la force et la puissance font partie intégrante de leur culture, le rôle d'Alpha n'est pas héréditaire et n'importe quel membre de la meute peut défier à loisir l'Alpha en place afin de tenter de prendre sa place. Enfin, les meutes restent généralement sur un territoire de chasse précis, généralement afin de ne pas empiéter avec les autres meutes. Il n'est pas rare qu'il existe des zones "neutres" entre deux territoires de chasse, afin de favoriser les échanges entre les meutes.
- Religion : Les Lycans révèrent les esprits de la nature, notamment ceux favorisant la chasse, arguant que ces derniers sont plus tangibles que ce que propose l'Ordre de la Lumière.
- Sexualité : Hétérosexualité et homosexualité ne sont pas des concepts qu'ils appréhendent aisément, car chez eux, seule compte une chose dans ce point précis : l'appariement. Deux Lycans qui s'aiment resteront ensemble jusqu'au bout, et même la mort de l'un des deux ne changera les choses. Les rapports de force étant toujours la base, même dans leurs relations amoureuses, les Lycans affrontent généralement l'un des parents de la personne qu'ils aiment, afin d'avoir le droit de lui faire la cour (quel que soit le sexe du partenaire). Enfin, ils naissent en portée de deux à trois louveteaux au bout de six mois de gestation, permettant un renouvellement générationnel rapide. 
- Autre : 1) Les personnes prudes visitant un village de Lycans risquent de ressentir un certain choc : la pudeur est aussi un concept difficile à expliquer à nombre de Lycans, qui préfèrent profiter de leur pilosité abondante pour conserver la chaleur plutôt que de compter sur des morceaux de tissu. Ils acceptent toutefois d'en porter, quand l'hiver se trouve trop insistant.
2) Dans nombre de régions du globe, la Nouvelle-République exceptée, il est possible que des communautés humaines soient bâties dans des territoires de chasse. Un consensus est alors généralement accepté, les Lycans se chargeant de la protection des Humains en échange de biens de consommation divers. Ce sont dans ces lieux-là que les Lycans sont aussi les plus pudiques, selon les standards Humains.

Exemple : Saerian voyage souvent seul, toutefois, il voit en l'autorité de Walhalla son Alpha. Quand il est en groupe, il prend généralement l'ascendant et le rôle d'Alpha, en profitant de sa longue expérience en matière de Chasse et de Contrat. S'il voit en la Nouvelle-République une hostilité à toute initiative de paix, l'Empire est pour lui une expérience ratée de cette paix tant souhaitée. A l'instar du reste de sa race, il voue un culte aux esprits de la nature, mais aussi aux esprits des défunts. On conte qu'il fut apparié, avant de devenir un Chasseur, mais il ne parle jamais de cette période. Cela ne l'empêche pas de se rendre dans des bordels, pourtant, il ne couche pas avec les prostituées et leur demande juste de lui apporter un certain réconfort familial.