Bio-Fear

Bio-Fear

Des millénaires se sont écoulés, et la terre telle que nous la connaissions n’existe plus. Décimée et brisée par la terrible pandémie que fut les Guerres Génétiques, Les Cartels ont créer et libéré de terrifiantes armes biologiques. Ce qui entraînera la mutation des humains et de la biosphère de la planète, transformant une grande parties des formes de vie animales et végétales en des monstres sauvage et hostile. Ayant frôlés l'extinction de justesse, les descendants de l'homo sapien vivent éparpillés sur le globe, soumis à la peur que leurs ancêtres infligeait aux animaux dans le passé.

500 000 ans plus tard, se fut l'apparition d'étranges enclaves, détentrices de l'ancienne technologie et du savoir leur permettant de subvenir aux besoins élémentaires de quelques millions d'individus reclus sous leur égide. Et les Convois, commerçant et explorateurs vivent de manière nomade, vivant une vie d'exploration et permettant ainsi de créer une logistique auprès des tribus et des enclaves.

Des tensions font rage entre les tribus pour les ressources ou tout simplement pour la survie et même les menaces constantes des monstres, des mutants dégénérés et autres horreurs génétiques de l'ancien monde. Alors qu'en silence, veillent des menace d'antan plus dangereuses que ce qu'on peut imaginer, de puissantes machines de guerre, ou des maux encore inconnus attendent le moment opportun pour mener l'Abhumanité et les Néo-races a leurs pertes, à un destin pire que la mort.

Soyez prêts à survivre, dans le monde de Bio-Fear.

12
Concepteur de l'Univers
Trigenn

Thorik Bjornsson

Il est un Iarl de la Tribu Wolfen Bjorn

Tore Biorn

Berserker des Kraftigs

Skjaldulf Vogsson

Prêtre d'Abadiann des Wolfen Bjorn

Anja Skolbjorn

Prêtresse de Freya des Seglares

FIOLNIR

Guerrier des Gebrachen

Titan

Titan est une montagne vivante. Il a beau être voûté et bossu, il dépasse la plupart des hommes d’au moins une tête. Son visage est par contre assez hideux, ses rares cheveux blanc se plaquent contre son crâne pâle, ses sourcils sont trop proéminents, et sa bouche fait une grimace permanente. Les fripes noires dont il s’enveloppe ne dupent personne : il est lourdement armé.

Dans l'enclave, Titan a toujours été un problème : il mangeait deux fois plus que les autres, n’écoutait pas les adultes. Il n’a appris à marcher correctement qu’à ses quatre ans. En grandissant, deux choses ont sauté aux yeux des maîtres du bunker : il allait atteindre une taille bien trop grande pour les couloirs du complexe mais développerait aussi une force impressionnante.

La communauté enclaviste lui a alors inculqué une éducation de soldat . Titan, comme on le nommait désormais, à appris à se recroqueviller pour ne pas être vu. Et on lui a fait comprendre que ses semblables étaient des élus et que tout à la surface leur revenait de droit.

Titan est maintenant une fierté pour les enclavistes. Il est envoyé là où une communauté est dans le besoin et leur apportera ce qu’ils veulent contre l’hospitalité jusqu’à sa prochaine mission. Grâce au sabotage, à l’intimidation et à la force brute, il a déjà détourné des convois de nourriture, obtenus des armes... Il considère ce qu’il rapporte comme des trophées et fait en sorte qu’à chaque mission, les enclavistes étendent toujours un peu plus leur emprise sur la Nouvelle-Europe.

Titan est un monstre. Il ne parle que très peu et est très intimidant. C’est presque plus une bête qu’un être humain. Il s’aide parfois de ses bras pour marcher, respire très fort... Il ne réfléchit que comme on lui a appris à réfléchir : les enclavistes avant les autres.

Solomon le Magnifique

Quand il s'agit de faire perdre la tête à quelqu'un, Solomon est vraiment doué... Au seins de la ménagerie de bêtes de guerre du clan des Tapakah, Solomon jouit d'un statut privilégié car il il a fait de la torture et de la mise en scène de la mort un art aussi sanglant que spectaculaire !

En effet, sous ses air sympathique et aimable, Solomon le Magnifique à développé un arsenal sophistiqué et raffiné de machines destinées à donner la mort. Mais le trépas de ses cobayes d'un soir n'est que le bouquet final et le point d'orgue d'un processus beaucoup plus pernicieux car, avant de blesser les corps, Solomon déchire les esprits.

La torture qu'inflige Solomon n'est pas que physique, elle est également psychologique, car le Magnifique prend plaisir à briser le corp et l'esprit à un point tel que ce sont ses victimes qui réclament la fin de leurs misères...

Mais un tel raffinement, une telle maîtrise demandent de l'expérimentation et de la recherche. Alors, il arrive à Solomon de quitter le clan quelques temps pour partir à la recherche de nouvelles idées qui viendront pimenter ses prochaines expériences.

Marshall

Marshall était un justicier de grand chemin qui, armé de son astuce et de son redoutable colt, tachait de maintenir tant bien que mal, un semblant d'ordre et de justice dans un monde ou la violence fait loi. Mais son zèle lui à valut de nombreux ennemis et il perdit sa famille, amis et sa tribus dans une attaque de pillard. Ce traumatisme le changea profondément et, à dire vrai, le jour de ce drame il perdit aussi une partie de sa raison. Depuis lors, Marshall court la Nouvelle-Europe à la recherche des coupables et, pour survivre, s'armer ou obtenir des informations, vend ses services au plus offrant. Lui n'a plus rien à perdre. Pas sûr que ce soit le cas de ceux qu'il pourchasse...

Leonard Winkler

À l'origine, Leonard était un habitant de la R.H.U.N.A et comme de nombreux habitants, il fut pris dans la folie des émeutes et de la révolte qui le conduisit à rejoindre la rébellion contre la tyrannie de leurs dirigeants. Mais alors que ses camarades creusaient vers la surface pour y trouver la liberté, Leonard lui, se battait dans les tunnels de la R.H.U.N.A avec l'arrière garde, pour couvrir la fuites de ses compagnons. Malheureusement pour lui, il ne put trouver cette liberté tant espérée, ni à la surface, ni dans la mort. Agonisant, son corp fut confié aux soins des ''Pères Fondateurs''. Afin d'être maintenu en vie, Leonard reçu plusieurs implants cybernétiques. Mais les Pères Fondateurs ne remodelèrent pas seulement son corps, ils s'attaquèrent également à son esprit. Leonard servit en effet de cobaye lors des expériences visant à mettre en place un protocole de réhabilitation. Doté d'un nouveau corps et d'une volonté qui n'était pas la sienne, Leonard se mit à traquer et à éliminer ses anciens compagnons. Sa connaissance des révolutionnaires faisant de lui un agent idéal. Cependant, lors d'un affrontement avec ses anciens frères d'arme, Leonard reçut une forte décharge électrique qui grilla plusieurs de ses circuits dont sa puce de contrôle neuronal. Rendu fou par la douleur, Leonard s'enfuit et disparut. Il erra jusqu'à que ce que son corps biologique cède puit fini par s'effondrer. Mourant, suppliant qu'on mette fin a sa vie pour la chose qu'il était devenu, Leonard fut découvert par des membres d'un Convoi qui, malgré son apparence, lui porta secours. Une fois encore la faucheuse se jouait de lui. Accueilli au seins du Train avec bienveillance, Leonard mit rapidement ses talents au service du Convoi en tant que protecteur. Sa vitesse et sa force faisant de lui un atout précieux. C'est ainsi que naturellement, il hérita du nom de famille de ses sauveurs, Leonard Winkler était née.

Drehgez

l'Empire Matriarcale de Crocuta est née de la première impératrice Tuyebela. D'abord composé d'un petit groupes de prêtresse conduite par leurs déesse vivante. Le Crocuta comprend aujourd'hui des milliers de membres et s'étend sur un vaste territoire en perpétuelle expansion de l'ancien continent africain. Ainsi il n'est pas rare aujourd'hui de croiser des bandes de la Meute Noire et Rouge en maraude repoussant toujours plus loin les frontières de leur domaine et propageant leur foi.

Mais les guerrières de ces deux meutes ne sont pas les seules à s'aventurer loin de leurs frontières. Difficilement indentifiable au premier coup d'oeil, les crocatiennes de la Meute Verte explorent le monde connue à la recherche des secrets de l'ancien monde. En charge du maintien des installation de l'Empire, elles recherchent en permanence les pièces et matériaux nécessaire à cette mission mais également toutes les armes de destructions datant de la Troisième guerre mondiale et qui, une fois soumise aux rites de la Purification, pourront servir les dessins des filles de Tuyebela.

Cette mission a conduit aux guerrières de la Meute Verte à développer une vision plus pragmatique du monde que celles des autres crocatiennes et elles n'hésitent pas à s'allier temporairement avec des mâles si cela peut leurs leur permettre d'atteindre leurs objectifs. Drehgez est l'une d'entre elles. Enquêtrices, exploratrice, lettrée, elle parcourt la Nouvelle-Europe à la recherche d'artéfact ou d'informations qui pourraient servir les intérêts de sa tribus, Pourtant, bien que zélée, elle est a la recherche d'autres chose... Quelque chose de beaucoup plus personnel... Car Drehgez n'est pas une guerrière, c'est également la mère de deux jumeaux. Un garçon et une fille.

Drehgez est tombé enceinte lors d'une de ces missions loin des territoires de Crocuta et pour dire vrai, elle ne sait pas trop comment. Tout ce qu'elle sait, ou se souvient, c'est qu'un jour son cycle de sang s'est arrêté et que son ventre à commencé à s'arrondir. Elle a alors trouvé refuge au seins d'un clan européen et, honteuse y a mis au monde ses enfants. Mais en les découvrant sa culpabilité s'est envolée et ce jour là elle est devenu bien plus qu'une membre de la Meute Verte, elle est devenu une mère.

Toutefois, elle était partie depuis trop longtemps et sa précense ici pouvait mettre en danger les deux bébés. Drehgez décida alors, la mort dans l'âme, de quitter le clan qui l'avait acceuillie et de retourner auprès de ses consœurs avec son secret. Elle profita alors de chacune de ses missions à l'extérieur pour rendre visite aux jumeaux et pour les voir grandir. Tout se passa bien jusqu'au jour ou elle trouva le village vidé de ses habitants et de ses enfants. Depuis cet instant Drehgez les recherche et malheur a ceux ou celles qui qui se mettront entre elle et sa progéniture.

Thakon

Gamli Gaerarsson était autrefois un homme, un mari et un père aimant. Né à Gelyria, il y survivait avec sa femme et sa fille au seins de la tribus Thalfers dont il était un des Jarls. Toujours prêt a apporter son aide aux autres, il ne put cependant pas s'aider lui même lorsqu'un jour l'armée de monstre de Von Markath enleva et transforma sa famille en des bêtes assoiffées de sang. À partir de ce jour, Gamli ne fut plus le même...

Appelant la mort de ses vœux mais cherchant malgré tout à y donner un sens, il s'engagea au sein de la ''Garde Éternel''. Commença alors une longue errance durant laquelle il ne cessa de défier la faucheuse. Mais personne ne peut se jouer de la Mort indéfiniment et Gamli fini par trouver la fin héroïque qu'il espérait tant à la pointe d'une lance ennemie. Il fut enseveli avec ses compagnons d'armes et l'histoire aurait pu en rester là. Mais le destin est parfois capricieux et la Mort, telle une amante malicieuse peut parfois se refuser à vous alors qu'elle semblait s'être totalement abandonnée.

7 jours après la bataille, un être nouveau émergea du charnier où il avait été enterré et les Garfendells étaient là pour l'accueillir. Ils baptisèrent le nouveau né Thakon et lui enseignèrent leurs terribles Doctrines et leurs foi envers la Goetia. Depuis ce jour, la seule mort que recherche Thakon est celle des autres et il fait toujours en sorte qu'elle soit la plus violente et sanglante possible.

Ogygan

Le Clan des Tapakah ressemble a une version humanoïdes et cauchemardesque des cafards de l'ancien monde. Se clan de pillards récupère tout se qu'ils peuvent, même les ossements des créatures ou de leurs ennemies, ils peuvent tout manger et n'hésite pas a manger les cadavres des leurs, rien n'est gaspillez.

Ogygan a toujours été une larve débrouillarde avec un instinct de survie extrêmement développé, quand elle a eux 2 ans elle se retrouva comme spectatrice d'une des nombreuses arène de combat Tapakah, elle rit énormément car les pauvres victimes de l'arène tentait de fuir les bêtes de la ménagerie du clan.

Pendant les années qui suivirent, elle accompagna le clan et pour y survivre, appris à mentir et à tricher autant qu'à éviter les coups et à les rendre à la discrétion de la nuit. Cela aurait pu durer si elle n'avait pas contrarier le maître de son essaim, en l'arnaquant lors d'un petit tour de passe-passe.

Une fois de plus, l'instinct de Ogygan lui fit prestement quitter le clan afin de ne pas subir la vengeance de son chef et elle erra à travers les terres prédatrices, véritablement seule pour la première fois. Mais lorsqu'on s'éloigne de la protection du groupe, on finit invariablement par s'expose à certaines menaces et Ogygan finit par en faire les frais...

Nasbagor

Les Ravageurs sont persuadé qu'ils sont les ancêtres de toutes les tribus, qu'ils sont les véritables héritier de cette planète, vivant sous-terre et remontant a la surface pour y récupéré des ressources et de la nourriture ils s'en prennent aux habitants de la surface et s'attaque a tentent de détruire tout les monuments de l'ancien monde et de détruire les sectes. Séparé en plusieurs castes et chaque clan de ravageurs possèdent une Reine-Mère et sont eux même séparer en plusieurs castes selon leurs morphologies.

Rejeton d'un Roi-Reproducteur, castes importantes et vitales pour les ravageurs, Nasbagor fut bercé dès son plus jeune âge dans les conflits et la haine de la religion de son peuple. Était-ce son jeune âge, ou une vision éclairé de cette athéisme viscérale, toujours est-il qu'il développa une loyauté sincère et une attitude exemplaire. Toutefois, à la différence des autres membres de son clan, Nasbagor n'éprouvait aucune pulsion meurtrière et ni aucun goût pour le sang, ce qui lui permettait de rester calme et impassible dans les pires situations. Seules la mission était importante à ses yeux.

Ces qualités furent vite remarquées par son père qui fit de Nasbagor un Executeur et surtout un outil lui permettant d'asseoir son pouvoir et sa positions auprès des autres Roi-Reproducteurs. Mais il avait sous estimé la pureté et la loyauté envers le clan de son fils, et lorsque celui-ci le surpris entrain de se compromettre avec une habitantes de la surface, il n'eut même pas le temps de crier avant qu'une immense épée à deux mains ne lui tranche la tête. Une fois cette exécution rendue, Nasbagor ramassa la tête de son géniteur et quitta pour toujours son clan pour ne plus y revenir.

Dans un premier temps il erra longtemps seul, en prenant soin d'éviter le contact des habitants de la surface. Nasbagor avait besoin de faire le vide dans son esprit et comprendre le vrai sens du message des Ancêtres. Puis il décida d'observer les tribus de la surface afin de comprendre la nature de leurs infériorités. Il le vit, sous de multiples facettes mais il vit autres chose. Il vit aussi envers les mutants de la surface de la grandeur,du courage et de la noblesse et que tous ne méritaient clairement pas le mépris et la haine de son peuple. Alors il décida que sa mission de ravageur n'était pas finie et qu'il devait la poursuivre mais pas aveuglement. Pourtant, alors qu'il prenait cette importante décision et la confiait au crâne de son père, quelque chose approchait...

Jaroslav

Jaroslav est née au seins d'un des convois et fut formé par son père afin qu'il lui succède un jour dans son rôle de contrôleur. Jeune, Jargoslav était fougueux et impatient et, à vrai dire un peu trop pour faire un bon contrôleur, Toutefois il avait un réel don pour la chasse, que ce soit pour traquer une proie, s'en approcher et pour finalement l'abattre. Ce sont ces nombreuses qualités qui le firent accepter parmis les contrôleurs et qui firent la fierté de son père.

Mais Jaroslav restait avant tout un chasseur et acceptait mal ce rôle de simple ''garde'' au seins du train. À mesure que les années passèrent, sa frustration ne fit que croitre. Il voulait chasser, il voulait pouvoir partir durant des jours entiers pour traquer et tuer les créatures les plus incroyables, il voulait mettre ses talents au service de son propre plaisir. Mais sa position au seins du Convoi l'empêchait... Pourtant, un jour, le train qu'il accompagnait fut détruit par un monstre sans que personne n'aille pu l'anticiper, ni l'arrêtez. Elle abattit hommes et wagon avec la même facilité et déchira la chair et l'acier de ses griffes acérées. Lorsque Jaroslav et son père se réveillèrent légèrement blesser, par chance, ils ne découvrirent que mort et carnage. Jaroslav comprit alors, trop tard probablement, l'importance de sa mission.

Mais un t-elle crime ne pouvait rester impuni, les traces étaient fraîches, il fallait poursuivre la créature et l'abattre. Alors Jaroslav seul à sa poursuite. laissant son père à ses larmes. Cela fait maintenant des années qu'il poursuit ce monstre, sans jamais réussir à l'atteindre, essayant de trouver des survivants d'attaques qui pourraient l'aider à le localiser. Mais à force de voyager seul, il peut arriver que le chasseur devienne la proie....

Asclépios

Asclépios est un scientifique, un généticien, un être brillant, géniale même si l'on suit son propre avis. Il a toujours été fasciné par la perfection du corp et de l'esprit et a toujours pensé que l'humain était la plus belle des machines. Toutefois, une mécanique, aussi bien conçue soit elle, parfois se grippe, se dérègle ou peut ne plus être adaptée à son environnement. C'est la que le génie génétique intervient.

Dans sa recherche de perfection, Asclépios développa plusieurs protocoles de thérapie génique afin d'améliorer les enclavistes et les autres peuples mutantes de la surface, de les rendre parfaitement adaptable à toutes les situations et ainsi d'en devenir le sauveur. Il y consacra ses jours et ses nuits, y sacrifia sa vie familiale et sociale mais, enfin, après toutes ces années d'efforts et de dur labeur, il tenait quelque chose qui méritait mieux que les simulations en laboratoire. Le temps était venu d'aller tester sa si précieuse découverte sur le terrain. Pourtant malgré plusieurs demandes, Asclépios n'obtint jamais ce droit. Il compris trop tard que personne ne devait sortir de l'Enclave et que toutes ses recherches, tout se travai avait été vain car jamais on ne l'autoriserait à allez expérimenter ses théories. Car peu de temps après avoir présenter ses travaux à l'I.A, les robots de l'enclave se mirent a massacrer et récolter les corps des habitants du bunker, l'I.A utilisait les recherche d'Asclépios pour créer des abominations cybernétique mutantes, mi monstre et mi-machines. Elle lui volait et corrompait son travail mais aussi sa gloire et son avenir. Il en était pas question.

Asclépios se cacha et échappa au massacre et échafauda alors un plan pour s'enfuir et aller porter sa lumière aux restes des habitants de la surface qui devait pourrir a la surface. Ne lui manquait plus que l'occasion pour passer à l'acte...